Les précurseurs de la Réforme.

Alors que le catholicisme arrive à son apogée à la fin du XIIe siècle , des hommes prêchent dans toute l’Europe, l’importance de revenir à un Evangile authentique. Nous les appelons les précurseurs de la Réforme (période de bouleversement politique, religieux et social) du XVIe siècle.

Ces hommes vivent bien avant Luther et Calvin. Ils œuvrent pour réformer l’église catholique. Ils veulent revenir à la simplicité de l’Evangile : vivre l’amour et la vérité de Christ – pas plus et pas moins.

Certains se font entendre et créent de nouveaux ordres religieux et d’autres sont rejetés.

Parmi ces réformateurs combattus, plusieurs historiens voient en ces hommes des précurseurs :

  • Pierre Valdo au XIIe siècle, en France ;
  • John Wyclif au XIVe siècle en Angleterre ;
  • Jan Hus & Jérôme de Prague au XVe siècle en Bohème.
  • Erasme et Jacques Lefèvre d’Etaples, humanistes du XVIe siècle sont tous deux traducteurs de la Bible.

Les principaux points de désaccords avec l’église catholique sont :

  • Le pape : il est un chrétien comme un autre. Au-dessus de l’Eglise seul Christ règne.
  • Les indulgences : le Salut ne peut être monnayable. Nous ne pouvons le recevoir qu’en acceptant l’oeuvre de Justice de Christ – Christ nous gracie.
  • La Bible doit être accessible par tous : les Écritures doivent être la seule source de foi même s’il pense que les pères de l’Église peuvent aider à son interprétation. 
  •  Jan Hus oppose la richesse corruptrice à la pauvreté évangélique.

Martin Luther, puis Jean Calvin et bien d’autres encore marcheront sur le chemin tracé par ces précurseurs afin d’amener un changement profond dans les sociétés tant au niveau religieux, que politique, social et économique.

Aujourd’hui, nous sommes au bénéfice de ces réformes. Ces hommes nous ont montré comment remettre Christ au centre de nos sociétés. Ils nous ont donné des clefs que nous devons apprendre à actionner dans les temps que nous vivons. Cela ne parle pas de la façon dont ils ont agi qui reste toujours discutable, mais sur la radicalité et le coeur de revenir à un Evangile authentique et « simple » : croire en la « véracité » de la Parole tout en aimant notre prochain quelque soit sa classe sociale et son état.

Auteur : Sandra

Pionnière et relationnelle, je suis évangéliste. Le devenir de l'Eglise, en Europe et dans les nations est mon focus pour voir le Royaume de Dieu avancer. L'influencer par de la formation pratique et impulser de nouveaux projets en faveur des chercheurs de Dieu me permet d'inciter l'Eglise à entrer dans un appel pertinent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s