En route vers la résurrection | Jour 14

Lecture du jour :

Psaume 70

My Bible

Appuie-toi sur moi (Karen Sloan) (YouVersion)

« Penche-toi sur moi. » Dieu fait cette invitation à vous et moi à chaque moment de notre vie.

Nous pouvons choisir de répondre: « S’il te plaît, Dieu, sauve-moi, viens vite, Seigneur, et aide-moi ». Mais pour moi, mon attention reste souvent sur moi-même. Je suis pris dans tout ce que j’accomplis ou dans tout ce que j’ai laissé de côté. Je crois que les circonstances sont soit le résultat de mes propres capacités ou la faute de mes propres limites. Quand la vie est tout autour de moi, je suis aveuglé par la réalité de ma dépendance complète de mon Créateur. Le bruit de l’arrogance et de l’anxiété assourdit l’appel à s’appuyer sur les bras éternels.

Nous sommes conçus par Dieu pour être dépendants. C’est une double dépendance – premièrement, directement à Dieu, et deuxièmement indirectement à Dieu à travers ces personnes que Dieu apporte dans nos vies. Notre existence doit être celle de l’interconnexion, pas de l’isolement.

Comme Jésus a vécu sa vie sur terre en tant que Dieu et être humain, il a vécu la vie ultime de la dépendance continuelle de son Père ; cependant, il dépendait aussi de la provision de son Père à travers d’autres êtres humains. Dieu a fourni la vie humaine de Jésus à travers Marie. Marie a d’abord porté Jésus à l’intérieur de son corps, puis dans ses bras. La nourriture que Marie a prise était la première nourriture qu’il a reçue. Elle préparait son pain quotidien et le maternait de tout son cœur – satisfaisant l’un des besoins les plus profonds de l’âme humaine.

À l’âge adulte, Jésus dépendait d’une grande communauté pour accomplir le travail qu’il était appelé à faire. Un jeune garçon a fourni les cinq pains et deux poissons qui nourriraient cinq mille. Jésus a demandé à une femme de l’eau à un puits – et dépendait de sa parole pour évangéliser toute sa ville samaritaine, conduisant beaucoup à croire en lui. Accablé par le chagrin dans le jardin de Gethsémani, Jésus chercha du réconfort en compagnie de Pierre, Jacques et Jean, même s’ils s’endormaient au moment où le Seigneur en avait le plus besoin. Quand Jésus est mort sur la croix, Marie était là avec les autres femmes et John, peut-être prêt à tenir son corps une dernière fois. Jésus a appelé son disciple à faire une chose de plus pour lui – prendre soin de sa mère (Jean 19: 26-27). Même sa tombe était un cadeau d’un de ses disciples (Matthieu 27: 59-60).

Pourtant, Jésus n’est pas resté dans ce tombeau au-delà de trois jours. Pour celui dont il dépendait avant que tous les autres l’aient élevé de la mort à la vie.

Il y a la liberté dans la dépendance. Cela permet à chacun d’entre nous d’accepter notre vulnérabilité. Nous n’avons plus à nous cacher dans la honte ou l’autosuffisance. Vous et moi pouvons choisir de nous appuyer sur notre Père au milieu de toute une série d’événements désastreux et délicieux, en priant: «S’il te plaît, Dieu, sauve-moi, viens vite, Seigneur, et aide-moi» (Psaume 70: 1).

Nous dépendons du Seigneur, nous dépendons de ceux qui nous sont proches et nous nous appuyons aussi sur les saints qui nous ont précédés dans la foi. Il y a seize cents ans, un dirigeant chrétien européen nommé John Cassian publiait un compte rendu de ses conversations avec des moines vivant dans un désert du Moyen-Orient. Un moine plus âgé, Isaac, avait partagé cette prière du Psaume 70 avec le jeune Jean lors de sa visite à leur monastère. Le livre de John – et la prière d’Isaac – ont eu une telle influence que, de nos jours encore, de nombreux chrétiens dans le monde commencent des moments de prière avec le verset des Ecritures que Isaac a recommandé à Jean Cassien. Et les jours où je suis encore assez pour entendre l’appel, penchez-vous sur moi, moi aussi, je prends part à cette pratique de prière, en partie grâce à John Cassian, Isaac, et ses frères moines.

#Ensemblesurlechemin.

Auteur : Sandra

Pionnière et relationnelle, je suis évangéliste. Le devenir de l'Eglise, en Europe et dans les nations est mon focus pour voir le Royaume de Dieu avancer. L'influencer par de la formation pratique et impulser de nouveaux projets en faveur des chercheurs de Dieu me permet d'inciter l'Eglise à entrer dans un appel pertinent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s