Être en mission dans la postchrétienté | Introduction (1)

Dans cette nouvelle série « être en mission dans la postchrétienté », nous aborderons :

  1. Le Dieu de la mission.
  2. Notre société en transition : un changement d’ère.
  3. L’église est invitée à participer à la mission de Dieu, envoyée par Jésus.
  4. Des modèles de disciples de Christ dans le monde.
  5. Conclusion : La nécessité d’un changement de mentalité.

Mais avant tout, une petite introduction sur le sujet.


Il me semble important d’aborder ce sujet pour comprendre les temps que nous vivons. Le rythme de nos vies s’accélère et s’intensifie. Il est en train de se passer quelque chose sur cette terre. C’est évident !

En janvier 2020, j’ai entendu plusieurs personnalités chrétiennes dire que nous sommes en train de changer d’ère. Nous sommes dans un temps de transition. Il n’y a pas que les chrétiens qui le disent, mais aussi des politiques, économistes, écologistes, etc. qui constatent que nous sommes en train de vivre un temps de rupture pour laisser place ensuite à la renaissance.

Je trouve cela intéressant dans ce que l’Eglise de France et des nations prient : nous prions pour le réveil et que Dieu touche le cœur de nos concitoyens, en d’autres termes nous prions pour la renaissance en Jésus-Christ.

Comment parler de 2020, si ce n’est en constatant que les nations vivent des temps de plus en plus difficiles dans tous les domaines. Le coronavirus est venu accélérer l’existant au point même où nos gouvernants sont en perte de repères. La colère, la peur, l’injustice, la déception, le manque d’espérance et la fatalité essayent de s’installer dans les nations. Nous sommes en quête de valeurs. Et nous voyons bien que nous avons besoin de passer à autre chose qui ne sera pas la vie d’avant. Et face à l’inconnu, nos gouvernants et chacun d’entre nous sommes perdus. Nous sommes obligés de vivre au jour le jour. Les projets ne sont plus d’actualité car de quoi sera fait demain ?

Sommes-nous à la fin de ce temps de transition entre ces deux ères ? Dans tous les cas, la rupture avec nos habitudes, notre style de vie, nos rencontres, nos activités, nos projets, s’est accentuée cette année 2020. D’ailleurs, nous disons « ce ne sera plus jamais comme avant » mais est ce que notre être le croit vraiment ou il y a encore de l’espoir d’un retour possible ?

L’Eglise de France et du monde entier n’est pas à côté de ce changement d’ère : elle le traverse comme tout autre. Jésus en priant son Père, dit dans l’évangile de Jean 17.16 « ils ne sont pas du monde, mais ils sont dans le monde ». Cela prouve bien que nous ne sommes pas épargnés des événements ; par contre, notre communion avec le Seigneur doit nous permettre d’être des lumières et des « petits Christ ».

Quel impact ont les chrétiens dans la société ?

Quelles images a la société des chrétiens ?

Comment parle-t-on de nous ? Très souvent nous sommes considérés comme un groupe parmi un autre groupe. Alors qu’il y a des décennies, l’Eglise avait une certaine autorité dans nos sociétés occidentales. Aujourd’hui, nous sommes plus à l’écart, en retrait. Nous en reparlerons. Mais, c’est ce qui me fait dire que nous passons d’une ère chrétienne à une ère postchrétienne. Stuart Murray intitule un de ses livres « L’Eglise n’est plus au milieu du village ». Cela est très explicite.

Devant ces constats, je discute très souvent avec Jésus et voici mes questions : En tant que chrétiens, comment pouvons-nous impacter notre société ? Quel est notre devenir ? Comment faire avancer le Royaume de Dieu sur terre ?

La réponse que j’ai eue :

« Ce n’est pas ta mission, c’est ma mission et j’invite l’Eglise à y participer car elle est envoyée par mon Fils. Je donne à chacun de mes enfants un ordre de mission qu’ils doivent accomplir pendant leur temps sur terre. »

La mission de Dieu s’accomplit par l’Eglise et au-delà de l’Eglise. Parfois nous sommes à la pointe et quand nous sommes à la traîne, Dieu est capable d’utiliser des non-chrétiens. Nous le voyons dans nos vies, dans la société, dans la Bible.

Auteur : Sandra

Pionnière et relationnelle, je suis évangéliste. Le devenir de l'Eglise, en Europe et dans les nations est mon focus pour voir le Royaume de Dieu avancer. L'influencer par de la formation pratique et impulser de nouveaux projets en faveur des chercheurs de Dieu me permet d'inciter l'Eglise à entrer dans un appel pertinent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s